BULGE

€29.90 Tax included
€45.00 Save €15.10

Référence : DVD10006

You are missing €150.00 of purchases of DVD to benefit from a voucher of 10,00 € on all the shop !

Un film imbibé de sueur et de protubérances visibles qui ne demandent qu'à attirer le regard

Commandez maintenant pour une livraison...
France - Métropole
CLICK & COLLECT
entre le 12/07/2024 et 15/07/2024
0,00 €
Colissimo Domicile avec signature - France Métropole Colissimo Domicile avec signature - France Métropole
entre le 15/07/2024 et 17/07/2024
8,00 €
Colissimo Points de retrait - France Métropole Colissimo Points de retrait - France Métropole
entre le 15/07/2024 et 17/07/2024
8,00 €
18:00 Express à domicile 18:00 Express à domicile
entre le 15/07/2024 et 15/07/2024
13,00 €
Vous avez des questions ?
Envoyez-nous votre question

Partager ce contenu

Description

Un film imbibé de sueur et de protubérances visibles qui ne demandent qu'à attirer le regard

Des mecs musclés, bien foutus et non circoncis, ces sportifs en jock-strap aiment montrer comment ils prennent leur pied. Ils n'ont qu'une déclaration à faire : « Venez et prennez ! ».
Roland Dane, le réalisateur nous propose « Bulge » en quatre scènes imbibées de sueur et de protubérances visibles qui ne demandent qu'à attirer le regard

Hung, horny and uncut, the guys of BULGE love to show it off. That BULGE they are sporting when they wear a jock strap sure does make a statement. It says '"Come and Get It!'" Director Roland Dane brings the BULGE in four sweat soaked scenes of hung uncut guys as they go head to head to see how they measure up. Bulging muscles, bulging jocks, bulging mouths full of hot juicy dick. From the looks of that BULGE in your pants you definitely want to check out this BULGE!


Scene 1 - Michael Troy tops David Sweet
Scene 2 - Thai Mattox and Nick Nolan top Max Summers
Scene 3 - Junior tops Sebastian Bronco
Scene 4 - Jack Dragon tops Greg Wilson and Michael Troy


Avec Michael Troy, David Sweet, Thai Mattox, Nick Nolan, Max Summers, Junior, Sebastian Bronco, Jack Dragon, Greg Wilson.